Garder la relation entre le corps et l’esprit, entre la personne et son environnement.

A partir de 2010, l’asbl GymSana a bénéficié du soutien de la Fondation Roi Baudouin via son projet «Pour une commune Alzheimer admis» puis du Fonds Aline(recherche scientifique médicale -Pr Christian Swine, UCL Mont-Godinne).

Dans ce cadre, et en partenariat avec Belgique Alzheimer, la Ligue Alzheimer, des neuropsychologues et des médecins neurologues (Jean-Marc Raymackers de la Clinique St-Pierre, Jean-Christophe Bier de l’hôpital Erasme,...), des séances de stimulation Alzheimer (physique et cognitive) ont pu être mises au point, développées et proposées à des groupes de patient: seul ou en binôme avec l’aidant proche, en établissement de soins ou dans des salles de quartier. Les séances de gym assise/stimulation mémoire et de gym autour de la table (pour les patients plus avancés) ont pour objectif de maintenir le plus longtemps possible l’autonomie dans le cadre de moments de stimulation, de plaisir, de valorisation de soi, de partage et de socialisation. Les groupes oscillent entre 5 et 12 personnes selon le degré de dépendance.


Informations complémentaires

Alzheimer. Validation scientifique.

Tout bon contre Alzheimer. Etude KCE, Edition La Libre Belgique.

Démence: quatre alternatives efficaces aux traitements médicamenteux. Communiqué de presse Rapport 160B, étude KCE.

Démence: quelles interventions non pharmacologiques? Rapport 160B, étude KCE.

Approche non médicamenteuse de la maladie Alzheimer. Par le Docteur Hanset.

 
  • Chantal C.
    « Ma mère a toujours aimé les contacts sociaux et les activités en groupe. Ces 4 dernières années, au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, elle a été contrainte d’abandonner toutes ses activités. Le réseau social s’est réduit à la famille la plus proche et l’absence d’activités en dehors de la maison s’est cruellement fait sentir. GymSana répond à ces besoins essentiels pour ma maman. L’animatrice est particulièrement compétente, respectueuse, joyeuse et encourageante. Elle s’adapte à chacun. Le programme est varié, amusant, utile. Le climat est détendu, solidaire. Ma mère est souriante, concentrée et très active. Lorsqu’elle est en forme, elle aide les autres à réaliser les exercices et se retrouve dans un rôle qui lui était cher, elle qui a été institutrice. Cela fait un mois que nous participons à GymSana. Le mercredi, ma mère s’y prépare. Je vois que cela compte pour elle. Je cherchais désespérément une solution pour permettre à ma maman de sortir de la maison et d’être en contact avec d’autres. J’avais également besoin de rencontrer des parents de personnes touchées par la maladie. GymSana me fait autant de bien qu’il en fait à ma mère. Si cette activité n’était plus organisée, ce serait très difficile pour nous ».
    Chantal C.
    qui accompagne sa maman les mercredis à la gym Alzheimer
  • Bénédicte Rousseaux,
    « Le groupe - 12 à 15 personnes valides désorientées et début d’Alzheimer ou pathologie associée -est toujours très nombreux mais homogène. Les personnes sont assez mobiles. Après un échauffement par exercices individuels, nous avons axé notre programme sur un travail collectif en favorisant les interactions entre les participants pour les sortir de leur surdité relationnelle. Au début, il n’y avait que peu de contact entre eux malgré qu’ils soient souvent ensemble pour manger et pour les autres activités. Au fur et à mesure des séances, nous avons pu constater davantage d’intérêt pour le voisin, de réactivité et d’échanges entre les participants. Ils connaissent davantage les noms, réagissent mieux aux mises en situation de groupe, félicitent verbalement les autres et expriment leurs sentiments face à une réussite. L’ambiance générale s’en est ressentie. Le matériel que nous utilisons permet de réaliser des exercices physiques et cognitifs et permet de focaliser davantage l’attention de la personne désorientée. Nous avons pu remarquer que l’exercice demandé est souvent mieux réalisé lorsque la personne peut le faire avec un anneau, une balle, ou un foulard. Des circuits de marche sont également réalisés avec ce groupe afin de conserver le plus possible leur autonomie et de ralentir les pertes de faculté qu’engendre la maladie. Une remise au calme à la fin du cours incluant des exercices de mémoire vient compléter le programme ».
    Bénédicte Rousseaux,
    kinésithérapeute et intervenante GymSana, à propos de séances qu’elle dispense à la MRS My Home –Ascot.
 
GS_Site_MC_Entree_Parkinson_v2
Je fais un don
Français