Augmenter l’autonomie et diminuer l’état dépressif

Augmentation de l’autonomie, renforcement de l’estime de soi, diminution de l’état dépressif, limitation du déclin cognitif et moteur: l’étude MeetMove prouve encore ce que beaucoup d’autres ont avancé: «Si les nombreux bénéfices de l’activité physique pouvaient être condensés dans une seule pilule, cela constituerait simplement le médicament le plus prescrit dans le monde». (Sallis, 2009, p.3.)
L’étude MeetMove a été réalisée par les asbl GymSana et «1 toit 2 âges» sous l’égide du Secrétariat d’Etat à la recherche scientifique de la région Bruxelles Capitale (service Innoviris «Labs innovative Brussels Care») et en partenariat avec la Faculté des sciences de la motricité de l’Université Libre de Bruxelles, l’Université St-Louis et la plateforme Actief Zorgzame Buurt.
Supervisé par les Professeurs Stéphane Baudry et Malgorzata Klass (ULB), le protocole d’évaluation MeetMove a suivi 70 seniors (habitants à domicile à Bruxelles) sur 18 mois et a livré ses résultats en septembre 2016. Ils montrent clairement qu’une activité physique régulière et collective permet d’augmenter l’autonomie motrice des seniors, mais aussi de diminuer l’état dépressif, contribuant ainsi à limiter le déclin cognitif et moteur. Il met en avant l’intérêt d’une activité physique combinant exercices d’équilibration, de renforcement musculaire et de prise de conscience du schéma corporel. Un second pan de l’étude, avec le professeur et sociologue Luc Van Campenhoudt, se penche sur les barrières qui freinent ou empêchent leur participation à des programmes d’activité physique adaptée.
 
 
Je fais un don
Français